Beneficiers & Parties prenantes

Les groupes cibles principaux sont les jeunes, les jeunes femmes et les femmes cheffe de ménages ainsi que les hommes plus vulnérables qui, par manque d’opportunités et d’accès aux ressources locales et au capital, sont les plus sensibles aux  mirages de la migrationet au phénomène de la radicalisation.

 

Autres groupes cibles sont les Autorités locales - y compris les Autorités traditionnelles et coutumières - et les Services de l’Etat, fortement impliqués dans la mise en œuvre du projet. Il y a aussi les élus, les comités de concertation, les personnes ressources locales, les utilisateurs/utilisatrices des ressources naturelles, les éleveurs et agro-pasteurs, les  acteurs des filières économiques, les Délégations Régionales de l'Agriculture, de l'Elevage et de l'Environnement. D’autres Services pourront être impliqués pour des aspects particuliers.

Bénéficiaires directs finaux sont:

  • 800 producteurs et/ou productrices, notamment agriculteurs, formés en tchniques de production stockage et commercialisation des produits ;

  • 2000 personnes employées dans les travaux THIMO de récupération des terres, installation de diguettes antiérosifs et de fabrication de bandes pare feu;

  • 200  personnes (notamment  femmes) employées  dans  les filières  agro-sylvo-pastorales et les petites micro entreprises.

 

Les effets directs sont à calculer sur un total de 21.000 personnes (on estime que chaque bénéficiaire représente une famille d'au moins 7 membres).   

 Les parties prenantes sont identifiables sur deux niveaux :

  • Institutionnel/régional, les Services des Ministères et les Autorités régionales et départementales, constituées par les Gouverneurs et les Préfets (représentants de l’Etat), et les délégués régionaux des Ministères ;

  • local/communal, avec les élus, les instances de concertation communales et de développement, les représentants de la société civile, les autorités traditionnelles et le secteur privé.

 

Le projet mettra en place des dispositifs de coordination et concertation avec ces institutions afin d’assurer une collaboration efficace.

 

Liste non exhaustive des parties prenantes directement impliqués par le projet :

  • Le Comité National du Code Rural ;

  • Les Conseils régionaux d’Agadez ;

  • Les Mairies des Communes où se développe l’action;

  • Les Services Techniques déconcentrés;

  • Les OSC internationales et nationales et les Associations locales de développement.

 

Acteurs privilégiés sont les structures pertinentes au niveau régional et local. Ainsi des partenariats et des synergies sont développés avec les collectivités locales.

Les représentants de la société civile, les organisations de base et le secteur privé seront aussi impliqués.