Les issues transversales

Environnement

La prise en compte de la gestion durable de l’environnement est préalable à la mise en place de toute action de développement dans un contexte comme le Niger, de plus en plus impacté par les changements climatiques, et sera donc transversale à toutes les actions envisagées.

Dans le cadre des activités de valorisation agro-sylvo-pastorales, cette approche se concrétise par le développement d'un système intégré de production centré sur:

  • la réhabilitation et la valorisation de l'agro- biodiversité locale ;

  • l'adoption des pratiques culturales de conservation des eaux et des sols (CES) ;

  • la promotion des systèmes biologiques de lutte contre les parasites et les infestations ;

  • la réalisation de systèmes d'irrigation à faible impact environnemental ;

  • la fabrication de bandes pare-feu pour sauvegarder les zones fourragères des feux de brousse.

Dans le volet agricole il est aussi prioritaire de soutenir les entrepreneurs engagés dans les filières agricoles à travers la facilitation de l’accès à des énergies renouvelables et à des technologies à faible impact environnemental.

 

Jeunesse

Toutes les actions mises en œuvre prendront en compte les spécificités des différents groupes de jeunes locaux vulnérables. Les activités à haute intensité de main d’œuvre (THIMO) sont destinées aux jeunes hommes mais également aux femmes. L'implication des groupes défavorisés (« revenants » Nigériens de retour), migrants saisonniers, émigrants non nigériens rejetés, personnes avec un niveau d’instruction limité seront aussi favorisés.

 

Genre

Au Niger, les femmes se trouvent dans une situation de grande vulnérabilité.

L’inclusion des femmes est prévue dans toutes les activités et un seuil minimal de 30% de participation des femmes est prévue lors de l’identification des bénéficiaires finaux.